Le projet associatif

 

La déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen article 23Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale. Toute personne a le droit de fonder, avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts

 

I –  l’association intermédiaire – sa finalité

L’association RELAIS EMPLOI a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de conclure des contrats de travail en vue de faciliter leur insertion professionnelle.

Elle met en œuvre des modalités spécifiques d’accueil et d’accompagnement,

Elle participe à l’information des entreprises et des collectivités sur les mesures d’insertion et de formation, en vue de faciliter l’insertion professionnelle durable.

A travers ses activités, l’association développe  la solidarité locale entre les habitants des communes concernés et contribue au développement des territoires

Dans ce cadre, l’association développe notamment les activités d’une association intermédiaire « ayant pour objet l’embauche de personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, en vue de faciliter leur insertion professionnelle en les mettant à titre onéreux à disposition de personnes physiques ou de personnes morales » (article L. 5132-7 du code du travail).

Elle pourra également mettre en œuvre  des activités de type ateliers et chantiers d’insertion.

Dans la mise en œuvre de son objet et de ses instances, l’association se donne les moyens de garantir l’absence de discrimination illégale directe ou indirecte.

Le travail est un facteur déterminant de la citoyenneté et la reconnaissance de chaque personne par la société, sont des facteurs de cohésion sociale.

 

II – Principes d’actions de RELAIS EMPLOI

RELAIS EMPLOI étend son activité sur de multiples secteurs dont notamment :

–          Les services aux particuliers (petits travaux de jardinage, ménage, entretien de la maison,..)

–          La manutention,

–          La surveillance périscolaire, l’animation,

–          La restauration collective,

–           …..

RELAIS EMPLOI s’appuie sur un réseau de bénévoles dont les principales actions consistent à :

–          Assurer des permanences

–          Réceptionner les offres de travail et planifier les missions des demandeurs d’emploi

–          Assurer le contact avec les particuliers pour établir les propositions de prestations (évaluation des besoins) réaliser l’accompagnement du demandeur d’emploi si besoin sur le lieu de la prestation lors de la première intervention)

–          Organiser conjointement avec les salariées permanentes, l’accueil des demandeurs d’emploi lors des réunions d’informations collectives,

–          Réaliser des travaux administratifs,

–          Assurer le suivi technique et la gestion du parc informatique,

–          Animer des ateliers thématiques

III – Des modalités spécifiques d’accompagnement social et professionnel

RELAIS EMPLOI organise un premier accueil collectif, suivi d’un premier entretien individuel destiné à confirmer les attentes du demandeur d’emploi et les possibilités offertes par l’association intermédiaire :

 

Réalisation d’un bilan des difficultés sociales et professionnelles.

 

Trois types de parcours et d’accompagnement  peuvent être proposés en fonction des problématiques que rencontrent  les demandeurs d’emploi :

1-parcours mobilisation professionnelle

il vise à permettre au bénéficiaire de :

-Se remettre en condition,

-Se remobiliser, reprendre confiance pour une insertion professionnelle

– D’acquérir des connaissances et des  compétences pour accéder à l’emploi durable

 

L’accompagnement visera d’une part à la résolution d’un certain nombre de freins à l’emploi (sociaux, santé. mobilité, …) et d’autre  part à  la recherche d’un emploi durable .

2-parcours découverte

il vise à permettre au bénéficiaire de :

– découvrir un ou plusieurs métiers

– avoir une première expérience de travail

– Construire un projet professionnel

L’accompagnement visera notamment à accompagner le bénéficiaire dans la construction d’un projet professionnel réaliste au regard des compétences du bénéficiaire et des réalités de l’emploi sur le territoire.

3- Parcours validation de projet

il vise à permettre au bénéficiaire   :

– D’acquérir des  compétences en lien avec  leurs projets

– De conserver une activité professionnelle  en attendant l’entrée prochaine dans une formation

– De s’engager dans une démarche de VAE

Le suivi du parcours est réalisé en mobilisant des prestations Pôle emploi (EMT, ECCP, formation), et le concours des autres SIAE du territoire.

 

L’accompagnement visera notamment à permettre l’acquisition d’une qualification par la voie de la formation ou de la VAE

C’est en fonction du diagnostic  initial que le type de parcours est déterminé

Les modalités  d’accompagnement

  • Objectifs
  • Durée
  • Fréquence
  • Mode de reporting
  • Traçabilité
  • …/…

Ces modalités sont négociées entre  le bénéficiaire et le Chargé d’insertion de RELAIS EMPLOI.

Elles  sont ajustées au fil du parcours.

Le partenariat avec les « donneurs d’ordre »

Les objectifs d’insertion dans l’emploi durable nécessitent un travail de fonds avec les entreprises et les collectivités et associations du territoire

 

La prospection doit cibler les emplois et secteurs professionnels pour lesquels RELAIS EMPLOI a du public à  positionner

La participation du « donneur d’ordre » à la démarche d’insertion doit être systématiquement recherchée :

– Evaluation in situ des mises en situation de travail

– Rencontres avec les donneurs d’ordre pour expliquer la démarche de l’association

– Sensibilisation à la fonction tutorale

 

IV – Le public

RELAIS EMPLOI reçoit les publics adressés principalement par Pôle emploi, les PAE, la mission locale, et plus marginalement les publics adressés par les mairies, les CCAS, en direct ou par l’intermédiaire d’une autre AI ou une association œuvrant dans le champ de l’économie sociale et solidaire.

Les salariées et les bénévoles de RELAIS EMPLOI veillent particulièrement dans un esprit d’ouverture et de tolérance, à accueillir les demandeurs d’emploi sans discrimination en vertu du principe d’égalité de traitement.

V – Les moyens mis en œuvre

Pour atteindre ses objectifs et mettre en application sa politique, RELAIS EMPLOI s’appuie sur un réseau de bénévoles et sur des salariés permanents:

 

–          Une conseillère en insertion professionnelles dont la principale responsabilité consiste à assurer le suivi et l’accompagnement des demandeurs d’emploi, les relations avec les orienteurs et les prescripteurs.

–          Une chargée de développement dont la principale activité consiste à assurer les relations avec les partenaires, les entreprises, les SIAE.

–          Une comptable qui principalement assure l’enregistrement des écritures comptables, les opérations de gestion courantes (paiement des factures, encaissements, relations avec la banque, l’expert-comptable,..), assure la facturation et la gestion RH (paye et suivi des contrats de travail des salariés permanents.

 

VI – La mise en situation de travail

La mise en situation concrète de travail, en tant que salarié et pouvant inclure des  périodes de formation, fait partie du parcours d’insertion.

L’insertion s’articule entre situation de travail formation et redynamisation sociale. Il n’y pas de hiérarchie ni de chronologie entre ces trois objectifs : la mise au travail salarié peut être un aboutissement, un élément déclencheur pour un projet d’insertion et pour identifier un besoin de formation. La formation n’est pas une séquence préalable à la mise au travail ; elle est une consolidation permanente et est constitutive de l’effort d’insertion.

 

VII – Une approche globale de la personne

L’accompagnement lors de la mise en situation de travail prend en compte, autant que faire se peut, la globalité des problèmes rencontrés par la personne (santé, logement, mobilité,  savoirs- être, savoirs- faire…), problèmes qui sont autant d’obstacles pour elle à retrouver sa place dans la société. Le traitement des situations qui ne relèvent pas de la compétence de RELAIS EMPLOI se réalise en relation avec les partenaires concernés.

 

VIII – L’emploi durable comme objectif

La première mission de RELAIS EMPLOI consiste à répondre au besoin élémentaire de sécurité financière, plus digne et plus génératrice de socialisation que l’assistance au travers d’un fonds d’aide sociale même si ce dépannage est légitime.

 

IX – Mise en œuvre concrète du Projet Associatif

L’action de RELAIS EMPLOI se concrétise en préservant l’initiative, la citoyenneté, l’intervention des bénévoles et des salariés permanents, le fonctionnement démocratique. Elle s’appuie sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs du territoire de Bruz, Chartres de Bretagne, Noyal Chatillon sur Seiche, Orgères, Pont Péan et  St Jacques. Ce projet est mis en œuvre conformément aux principes et aux valeurs de l’Economie Sociale et Solidaire.

 

Les personnes accompagnées sont  mis en situation d’être acteur de leur parcours en leur donnant les moyens de les faire participer à l’échange permanent, à la confrontation et au partage des responsabilités y compris la gestion de la structure.

La volonté d’un chômeur de reprendre une activité doit toujours être suscitée et encouragée ; c’est le plus sûr moyen de lutter contre le chômage de longue durée et l’exclusion. Pour cette raison, RELAIS EMPLOI

* alertera sur les contraintes administratives qui pénalisent les personnes en difficultés sociales et professionnelles.

* mettra en œuvre les moyens pour permettre l’accès à un revenu décent au travers des dispositifs existants ou à inventer.

* recherchera en concertation avec la personne la meilleure solution dans l’intérêt de cette dernière.

 

X – Démarche Qualité

  • Parcours vers l’emploi

Le processus d’orientation et l’acquisition de savoirs s’appuient sur un itinéraire d’insertion qui utilise la palette des offres de travail disponibles :

– En AI

– En ETTI

– En Entreprise d’Insertion

– En Chantiers d’Utilité Sociale

– En association de services aux personnes en sortie d’insertion

L’objectif final étant l’emploi pérenne en temps choisi et non subi.

 

 

  • CEDRE

La mise en place du référentiel CEDRE a pour objet de mieux structurer les différentes missions confiées à RELAIS EMPLOI:

La mission Accueil, la mission Insertion et la mission Observatoire.

 

Cette démarche aura pour but de professionnaliser les pratiques et les modes d’intervention de RELAIS EMPLOI

 

XI – L’implication sur le territoire

  1. Les partenaires

RELAIS EMPLOI a ouvert son conseil d’administration à des associations partenaires oeuvrant dans le domaine de l’insertion sociale et professionnelle.

RELAIS EMPLOI participe par la réflexion à l’émergence de partenariat avec le monde de l’économie, de l’entreprise, des milieux associatifs, pour rechercher des formes de collaboration.

 

RELAIS EMPLOI développe un esprit d’ouverture avec d’autres partenaires sur le territoire de Rennes métropole pour rechercher des complémentarités destinées à améliorer le service rendu aux personnes, la qualité et la perception de son action notamment auprès des partenaires institutionnels et politiques.

RELAIS EMPLOI partage avec les autres SIAE du territoire pour des échanger et réfléchir aux bonnes pratiques.

RELAIS EMPLOI participe aux différentes réunions organisées par Pôle emploi, les PAE, la mission locale, le CDAS, CCAS,…sur le territoire (CLIE,..)

  1. Acteur du développement local

En étant à l’écoute des besoins du territoire, en répondant aux sollicitations, et en étant force de propositions par des initiatives, REALIS EMPLOI contribue au développement d’emplois de proximité. Les caractères saisonniers de l’activité de certains secteurs, les pics d’activité pour d’autres, sont autant de pistes de travail

Les gisements d’emplois sont multiples : aide à domicile ou à la personne, environnement, culture, revitalisation rurale, agriculture urbaine, rénovation du patrimoine et des logements, tourisme, activités sociales, aide à l’école et à l’éducation ;  etc. …

RELAIS EMPLOI en rejoignant des réseaux de partenaires, participera à la création et à l’animation de lieux où s’exercent et se développent d’autres modes d’échanges économiques répondant à des besoins réels des citoyens, y compris ceux délaissés du fait de l’insolvabilité partielle ou actuelle de ces activités.

XII – Acteurs de la mission observatoire

Le contact quotidien avec les personnes en difficulté et l’approche de leurs problèmes, confèrent aux salariés, aux bénévoles de RELAIS EMPLOI  un rôle irremplaçable de témoins. A ce titre, ils doivent à travers l’association relayer l’expression des besoins des personnes auprès de la société civile et des décideurs politiques, économiques et sociaux.

XIII – Responsabilités

Être en accord avec ce qui précède c’est démontrer son sens des responsabilités, et vouloir acquérir le niveau de compétences nécessaire pour atteindre ces objectifs.

Bénévoles et salariés doivent développer leur professionnalisme dans leur périmètre de leurs responsabilités.

S’engager à des tâches que l’on ne peut assurer faute de temps ou d’initiatives, c’est mettre en question les actions que l’on veut entreprendre, c’est mettre en péril celles des autres et c’est ne pas assumer sa responsabilité vis à vis des personnes en recherche d’emploi. Celles-ci compte tenu de leur situation, exigent de nous une obligation morale de résultats au regard des objectifs fixés par ce projet associatif.

XIV – Participation

La participation militante de tous les acteurs de la structure sera recherchée : permanents et intermittents, administrateurs et membres, bénévoles et salariés de tous statuts. La communication et les échanges seront favorisés autour d’aspects de qualité du travail, de représentation, de gestion de l’association.

Comments are closed